Accueil


« I play who I am » (je joue qui je suis) : la phrase de la musicienne écossaise Maggie Nicols semble résonner comme une prière – un horizon à atteindre. Comment chanter au plus juste ce qui m’émeut et me bouleverse ? Comment chanter le deuil ? L’indignation ? Mais aussi la joie, cette joie d’être là et de pouvoir chanter. Trouver une voie/x en soi pour exprimer l’amour de celles et ceux que l’on a chéris, de celles et ceux qui donnent de la force. Des portraits pour ne pas oublier : ni Suzanne, ni Églantine, ni François. Un portrait pour combattre : Marwa. Un portrait pour aimer (enfin) être dans sa peau… Alors Portraits se dessine petit à petit, tout en couleurs douces : une série d’esquisses qui tentent de tracer les contours de ces instants de vies.


Les paroles des morceaux sont disponibles en cliquant sur le nom des chansons : Peaux, Marwa, Sœurs.